QUELLE MARQUE ?

Tout ce qu’il faut savoir sur la peinture

La peinture est la composition généralement fluide et aqueuse utilisée pour couvrir un revêtement mural, au sol, au plafond, etc. Elle permet de décorer mais aussi de protéger les surfaces et les supports. Il faut noter qu’il existe plusieurs types de peinture. Chacune a des caractéristiques et des applications différentes (intérieur/extérieur/placo/plâtre/béton…). Il est donc primordial de sélectionner une peinture adaptée au besoin. Si, à priori, la réalisation de la peinture semble aisée à faire, elle peut être complexe au final puisqu’il y a des techniques et des préparations à connaitre. Faute de cela, la peinture risque de s’écailler prématurément. Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur la peinture avant de faire un choix.

En savoir plus

 

Qu’est-ce qu’une peinture ?

Une peinture est un produit composé de quelques éléments dont un liant, d’un ou de plusieurs pigments (naturel ou artificiel), de solvant et (parfois) des additifs et des charges. Le liant est une résine solide qui se mélange au solvant. Le deuxième apporte la couleur et l’opacité qui optimisent le rendu final. Le troisième régule la fluidité du mélange et il s’évapore au séchage. Les additifs servent à ajouter des propriétés types : anti-moisissure ou autre.
La peinture a les mêmes principes d’usage et une fonction protectrice similaire que le vernis. Seulement, ce dernier est transparent.

Quels sont les différents types de peinture ?

Il y a plusieurs grandes catégories de peinture sur le marché. Ce sont :
– La peinture acrylique
– La peinture glycérophtalique
– La peinture spécifique
– La peinture décorative
Elles sont disponibles en plusieurs finitions à savoir les finitions velours, les finitions satinées et les finitions mates (mat profond, mat, mat-velouté, velours, satinée, demi brillant, brillant).

Les peintures acryliques

Les peintures acryliques sont également appelées peintures en phase aqueuse. Elles sont de plus en plus demandées sur le marché au détriment des peintures à l’huile traditionnelles. Elles conviennent bien à l’intérieur. Elles sont à base de résine d’acrylique et d’eau. Le pourcentage de COV dans ces peintures est peu élevé, ce qui fait d’elles une solution plus saine que la peinture glycérophtalique. Les peintures sauf biosourcées sont toutes à base de résine issue de la pétrochimie donc pas écologique mais plus ou moins saines selon glycero ou acrylique, COV : composé organique volatile.
Ces peintures ont également l’avantage d’être applicables sur presque tous les matériaux. De plus, elles peuvent sécher rapidement et sont faciles d’entretien. Certaines gammes de peintures acryliques sont lavables et/ou lessivables.

Les peintures glycérophtaliques

Appelées communément peintures à l’essence, elles sont réservées à des supports spécifique. Elles sont constituées de pigments qui sont tenus par un liant dont principalement de la résine glycero. Il faut noter qu’actuellement, de plus en plus de fabricants se servent de résine alkyde qui est une résine glycéro synthétique, qui permet de remplacer le solvant essence/huile par de l’eau. Elles sont donc plus saines.
Toutefois, certaines peintures glycérophtaliques ont l’avantage d’être résistantes à l’humidité aux chocs et aux produit ménagers (cela dépend de la gamme). Ces solutions ont un meilleur pouvoir couvrant et garnissant. De nombreuses personne s’en servent comme une solution antirouille sur des matériaux métalliques.
Il faut noter que les peintures glycérophtaliques ont une odeur plus prononcée. Elles contiennent beaucoup de solvants et leur temps de séchage est donc plus long.

Les peintures spécifiques

Les peintures spécifiques (anticorrosion ou support spécifique) ou peintures à effets (peinture/enduits décoratif qui ne sont pas réservés à des matériaux spécifiques) sont glycero ou acrylique et contiennent des charges leur donnant des caractéristiques propres à un besoin.
C’est le cas des bois qui requièrent souvent des traitements permettant de les protéger contre les parasites, les champignons et les agressions climatiques. De même, les matériaux métalliques pourront aussi nécessiter des traitements particuliers pour éviter les rouilles. Les gens utilisent souvent des lasures (qui sont différents de la peinture) ou des apprêts.

Apprendre à faire la différence entre les diverses finitions

Après avoir compris les différences entre les grandes familles de peinture, il est également indispensable de connaitre les dissemblances entre les finitions. Cela permet d’affiner encore plus le choix et ainsi, de déterminer la solution la plus adaptée aux besoins.

La peinture mate

La peinture mate permet d’avoir un résultat le moins brillant possible.
Son aspect est parfait pour gommer les irrégularités et les imperfections diverses sur les surfaces peintes (renforce l’aspect plan du support). Néanmoins, elle est plus salissante. Elle laisse facilement apparaitre les salissures et les traces de doigts. Elle convient donc dans les pièces les moins fréquentées par les enfants. Elle se présente comme une solution parfaite pour les personnes qui aiment la sobriété (aspect confortable, chaleureux, mise en avant du mobilier et de l’accrochage). Il est possible d’appliquer la peinture mate dans la salle de séjour et les chambres.
La peinture mate est principalement utilisée aussi pour le plafond.

La peinture veloutée

La peinture veloutée est une technique de peinture qui donne une texture douce et soyeuse à la surface peinte. Cette technique est souvent utilisée pour créer une finition mate ou satinée qui soit agréable au toucher. La peinture veloutée peut être appliquée sur de nombreuses surfaces, notamment les murs, les meubles et les objets décoratifs.
L’effet velouté est obtenu grâce à l’utilisation de peinture spécialement formulée, qui contient souvent des additifs qui donnent une texture douce. En outre, la peinture veloutée peut être appliquée à l’aide de techniques spéciales telles que le rouleau à poils courts, le pinceau ou le pistolet à peinture.
La peinture veloutée est idéale pour les espaces intérieurs, en particulier pour les chambres à coucher, les salons et les salles à manger, où l’on recherche une finition élégante et sophistiquée. Cette technique peut également être utilisée pour donner une nouvelle vie à des meubles anciens ou pour ajouter une touche décorative à des objets en bois ou en métal.
Il est important de noter que la peinture veloutée peut être plus difficile à nettoyer que les finitions brillantes ou semi-brillantes. Il est donc recommandé de ne pas l’utiliser dans des espaces à forte circulation, tels que les couloirs ou les salles de bains.

La peinture satinée

La peinture satinée comme son nom l’indique a un aspect luisant. Ses plus grands atouts sont sa facilité d’entretien et sa résistance. Elle convient parfaitement aux pièces à fort passage comme les entrées, les couloirs et les pièces de vie. Elle permet également d’avoir une sensation de légèreté puisqu’elle réfléchit la lumière. Elle a aussi un aspect plus contemporain, plus lumineux.
Outre les murs, les menuiseries dont la porte et la fenêtre ainsi que les boiseries doivent aussi être peintes avec une peinture satinée.

La peinture brillante

La peinture brillante est encore plus luisante que la peinture satinée. Son effet miroir convient aux pièces restreintes. Cela réfléchit la lumière et donne une impression de grandeur. Son éclat permet de mettre en exergue des éléments architecturaux en appuyant sur les détails.
Grâce à son effet miroir, la peinture brillante s’utilise pour les murs neufs ou encore les mobiliers brillants. Elle convient aux toilettes, salle de bains et cuisine, soit sur des surfaces très lisses demandant de l’entretien (crédence par exemple, ou matériaux métalliques). Elle est aussi parfaite pour les meubles, les moulures et les boiseries.

La peinture laquée

Encore plus lumineuse et plus brillante (3 gammes de brillance : mate / satin / brillant) que les autres solutions, la peinture laquée est également plus fine. Toutefois, son application ne doit être réalisée que sur des surfaces bien travaillées et sans irrégularités ou imperfections. Il est alors utile de faire une préparation des supports méticuleusement avant l’usage d’une peinture laquée. De cette manière, la présence d’ombre sera évitée.

En conclusion, on sélectionne en 1er lieu une peinture selon un support (intérieur, extérieur, placo, bois, béton…), on définit ensuite la préparation adaptée et l’utilisation de sous-couche / impression nécessaire (glycéro, acrylique, émulsion, universelle, accroche). La réalisation de la finition pour être optimale nécessite un outillage et une préparation adaptés.